FEAR 2: Project Origin Playstation3

Date de sortie : 00/00/0000

Type : Action(fps)

Editeur : Warner Bros Games

Notre test :

L'unité Delta Force est chargée de capturer Geneviève Aristide, la présidente de la société Armacham, avant qu'elle soit assassinée. La mission se termine par une explosion atomique qui nous envoie illico au bloc opératoire, dont vous sortez retapé, et désormais doté d'un pouvoir bien pratique, celui de ralentir le temps.
Fear 2 fait directement suite au premier opus, sorti en 2005. Vous ne jouez plus le mystérieux Point Man, mais un nouveau personnage, Michael Becket. Pourtant, dans l'ensemble, la formule du premier jeu est restée inchangée.
En vue à la première personne, vous affrontez des clones psychiques Replica du programme Origine (des types en armure et à lunettes rouges), en usant d'un arsenal varié. La progression est très linéaire, et les stratégies des adversaires sont prévisibles.
Durant les affrontements, vous pouvez donc ralentir le temps. La jauge liée à ce pouvoir déloyal se vide très rapidement, et se remplit presque aussitôt, ce qui permet de l'utiliser très souvent. En outre, chaque impact s'accompagne de gros jets de sang, et lorsque vous faites exploser un ennemi à bout portant, des petits morceaux de viande sanguinolents jonchent le sol.
Les méchas (armures de combats robotisées) des adversaires sont désormais accessibles: revêtez-les pour pilonner le décor à coup de tirs de mitrailleuse et de roquettes lors de phases modérément jouissives.
Potentiellement riche, Fear 2 déçoit par dessus tout par son peu d'originalité par rapport au titre précédent, qu'il se contente pour l'essentiel de copier en proposant au passage une réalisation assez terne: des textures sans nuances et pixélisées, des décors anguleux, et des effets de rémanence.
Dans l'ensemble, Fear 2 est un titre au concept percutant et un FPS efficace qui fait l'impasse sur les sensations promises.

Jeu autorisé aux 18 ans et +.
























La note :
4/10