inFamous Playstation3

Date de sortie : 00/00/0000

Type : Action

Editeur : Sony

Notre test :

Pas de bol pour Cole,le colis qu'il devait livrer explose entre ses mains, ramenant la ville d'Empire City à l'âge de pierre et le dotant au passage de super-pouvoirs: il peut contrôler l'électricité et s'en servir de toutes les manières possibles. A lui de décider s'il veut faire le bien ou le mal.
Le principe d'inFamous est classique, puisqu'il s'agit d'accomplir une flopée de missions dans une ville ouverte, que l'on peut explorer horizontalement ou verticalement. Cole n'a pas droit aux armes à feu, mais il se rattrape grâce à son pouvoir qui se déchaîne sous forme de décharges électriques, de grenades d'énergie et d'ondes de choc. Quant aux déplacements, il se gèrent au départ en escaladant les buildings et en jouant les yamakazi (à ce titre la prise en main est presque aussi intuitive que celle d'Assassin's Creed).
A chaque fois qu'il rétablit le courant dans un quartier de la ville, Cole gagne une amélioration de ces capacités et devient capable, par exemple, de planer sur des dizaines de mètre. Question baston, les ennemis sont partout, dans les rues et sur les toits, et canardent à vue, ce qui obligent à régler leur compte tous les 50 mètres. A noter que la vie et la jauge de pouvoir de Cole se rétablissent en absorbant de l'énergie électrique, dont les sources diverses s'affichent à l'écran sur simple pression du stick analogique. Les missions se répartissent entre celles qui font progresser l'aventure en débloquant une à une les trois parties de la ville.
Cole peut opter pour le bien en aidant les blessés, en capturant ses ennemis vivant, en protégeant les innocents et en répondant positivement à des choix plutôt de fil blanc, puisque souvent dépourvus d'enjeux forts. A l'inverse, en semant le chaos, en pompant la vie des passants pour recharger ses batteries ou en accomplissant les missions les plus moralement mauvaises, comme libérer des criminels emprisonnés, Cole bascule dans le côté obscur.
Une réalisation graphique au-dessus de la moyenne et une durée de vie appréciable, inFamous compense le côté prévisible de son concept et débouche sur un excellent divertissement.

Déconseillé aux - de 16 ans.


























La note :
8/10