Metroid Other M Wii

Date de sortie : 00/00/0000

Type : Action

Editeur : Nintendo

Notre test :

Metroid: Other M reprend les mêmes base et assure le fan-service tout en dépoussiérant le style de la chasseuse de primes, Samus Aran. L'histoire riche en rebondissements se situe peu après la fin de Super métroid (Super Nintendo, 1994), qui a vu notre héroïne détruire la menace Mother Brain. Alertée par un signal de détresse, cette dernière atterrit sur une station spatiale dévastée.
Dès le départ, Metroid: Other M impose sa différence. Samus, dont on découvre un peu le passé, est bavarde, limite poseuse. L'ambiance est moins intimiste, plus cinématographique qu'à l'accoutumée et la narration pleine de punch. Concernant le gameplay, Samus progresse à coups de canon, en sautant sur les murs ou en se transformant en boule semeuse de bombes. Ainsi, elle accède à de nouvelles zones en fonction de l'évolution de son équipement et affronte des boss énormes et éprouvants.
La première surprise concerne les déplacements: la caméra se tient généralement sur le côté, à l'ancienne, mais elle se place aussi derrière l'héroïne et on peut ainsi se balader en profondeur dans les environnements visités. Simplifiée à l'extrême, la prise en main autorise une action intuitive et soutenue. La direction des tirs semi-automatisée et le principe d'esquive donnent du nerf aux nombreux affrontements. L'autre mécanique inédite, c'est le passage fréquent à la vue FPS, en pointant simplement la Wiimote à l'écran.
Metroid: Other M réalisé avec une rare intelligence, diablement rythmé, remarquablement mis en scène et bénéficiant d'une prise en main quasiment parfaite, se révèle magnifique et varié.

Déconseillé aux – de 16 ans.

La note :
8/10