Soulcalibur IV Xbox 360

Date de sortie : 00/00/0000

Type : Combat

Editeur : Namco Bandai Games

Notre test :

Le duel à l'arme blanche est mis à l'honneur avec Soulcalibur IV , qui accueille encore une fois des héros de tous horizons: épéiste européen(Raphaël), Héros nordique(Siegfried),Clone de Bruce lee(Maxi)...
Le catalogue des personnages, déjà impressionnant, s'étoffe encore avec deux nouveaux personnages, la guerrière Hilde et le Boss de fin Algol, sans oublier cinq persos bonus à débloquer, créés pour l'occasion par des auteurs de manga.
Trois personnagesissus de l'univers Star wars s'invitent dans la saga: Dark vador(exclusif à la PS3), Yoda, et le redoutable Apprenti de Dark vador, ce dernier issu du future jeu Star wars: le pouvoir de la force, et que l'on ne peut incarner qu'à condition d'avoir fini le mode Arcade avec l'un des personnages cité ci-dessus.
Bien entendu, Dark vador semble plus à sa place que Yoda:armure noire, sabre laser, phases définitives, ce chevalier du future ne dénote guère parmi les autres combattants.
Notons au passage que ces trois gaillards bénéficient d'une jauge de force qui leur est propre, et permettent certaines actions attendues(soulever un ennemi du sol)et d'autres plus incongrues(lancer des boules de feu).
Le mode Arcade se compose de huit combats(en deux rounds par défaut) contre des adversaires aléatoires, sauf pour les deux derniers affrontements, nous opposant toujours à l'apprenti, puis à Algol.
Le mode Aventure s'ouvre sur un texte nous contant la quête de notre personnage(l'histoire est propre à chaque héros),puis on livre cinq batailles, dont certaines nous imposent d'enchaîner plusieurs ennemis avec une seule barre de vie.
Enfin le mode La tour des âmes perdus lance le défi ultime: progresser vers le sommet ou les tréfonds d'une tour, les 50 niveaux s'enchaînant par groupes de trois avec une seule barre de vie, et chaque niveau proposant deux à trois ennemis successifs.OUF!
Ces multiples modes de jeu présentent l'intérêt de faire gagner de l'argent à chaque victoire.Cet argent sera ensuite investi dans la création de nouveaux personnages qui seront soit dérivés de héros existant, soit fabriqués de toutes pièces.
Plus votre personnage bloque de coups, et plus sa jauge d'âmes se vide (elle se remplit à nouveau s'il attaque avec succès).
Lorsqu'elle est vide, la jauge clignote: c'est le moment pour l'assaillant de lui asséner une attaque puissante qui brise la garde.
Le joueur qui a ainsi pris l'avantage, dispose d'une demi-seconde pour asséner un KO critique: une cinématique se déclenche à la manière des Fatalities de Mortal kombat, et entraîne une victoire immédiate sur le joueur trop prudent.
Sans révolutionner sa formule, SoulcaliburIV apporte une grande variété d'options inédites qui en font, dans son genre, un titre de référence.

La note :
8/10