Tenchu Shadow Assassins Wii

Date de sortie : 00/00/0000

Type : Infiltration

Editeur : Ubisoft

Notre test :

En 1998, à sa sortie, Tenchu se partageait avec Metal Gear Solid la gloire d'imposer le genre infiltration sur consoles, mais ses suites, pas toujours heureuses, ont durablement terni son prestige.
Revoici donc Rikimaru (à la moitié de l'aventure, il est remplacé par son équivalent féminin, Ayame), tueur de son état,chargé de liquider tout ce que le Japon féodal compte de brigands sadiques, de seigneurs injustes, de bourgeois libidineux. Contrairement aux premiers opus de la saga, la liberté de déplacement a été revue à la baisse: plus question de se balader dans une carte ouverte, ni de sauter sur les toits et de se balancer au bout d'un grappin.
Pas question de se battre ouvertement avec tous les gardes du secteur. seuls les meurtres silencieux, commis en passant dans le dos de l'adversaire, sont autorisés (la mise à mort passe par une combinaison de mouvements à la Wiimote, à effectuer en temps limité). Dès qu'il est repéré, Rikimaru s'évapore et retourne au début du niveau, ce qui n'annule pas les actions déjà faites (un garde mort ne ressuscitera pas).
Cette interdiction formelle de déclencher l'alerte déplace l'enjeu du titre, au point de l'assimiler à un casse-tête: chaque nouvelle zone devient une énigme à résoudre sur le thème: comment faire pour passer discrètement?
A cette fin, Rikimaru dispose d'une panoplie de mouvements: longer un mur, ramper sous un banc ou dans un conduit, se juger sur une poutre et marcher en équilibre, nager et noyer les gardes trop près de la berge...
Une surprise plutôt bonne à condition d'oublier la lourdeur du personnage principal aussi maniable qu'un tracteur (gênant pour un ninja!), des animations maladroites et une difficulté parfois lassante.

Jeu autorisé aux 16 ans et +.


Tenchu Shadow Assassins - Rikimaru killing
envoyé par Operatic




















La note :
4/10