X-Men Origins Wolverine Xbox 360

Date de sortie : 00/00/0000

Type : Action

Editeur : Activision

Notre test :

Avant de rejoindre les rangs des X-Men et de s'imposer comme le mutant le plus populaire de la galaxie Marvel, Wolverine a connu bien des aventures sous le nom de Logan.
Entièrement consacré à notre héros, X-Men Origins: Wolverine conserve la trame centrale du film sorti dans les salles le 29 avril dernier, à savoir l'évocation de la transformation de Logan en Arme-X ainsi que les aventures qui y ont conduit (introduites en flash-backs). Tandis que le fil rouge du jeu est l'évasion de Logan du centre où il subissait les pires expériences, on joue par intermittence ses missions commando en Afrique. Notons aussi, que la modélisation des acteurs Hugh Jackman (Wolverine) et Liev Schrieber (Dent de Sabre) est convaincante, en dépit des couleurs pâles et de textures un peu ternes qui caractérisent les graphismes du jeu en général.
X-Men Origins: Wolverine se concentre sur l'action pure, et notamment sur les techniques de combat de Wolverine. Peu amateur d'armes à feu, le mutant ne se sert que de ses griffes rétractiles en combinant coup rapide et coup puissant. En trois pressions de touche seulement, Wolverine se transforme en un tourbillon tranchant, à l'efficacité redoutable: il tranche la tête d'un adversaire ou le tronçonne, coupe des bras, plante ses griffes dans le torse de ses adversaires, leur saute dessus et les écrase dans un grand éclat de sang... Car X-Men Origins: Wolverine ne lésine jamais sur la violence, voire le gore, qui s'élève ici à un niveau très rarement atteint dans les comics, et jamais sur les écran. Cependant, rien à voire avec le gore dérangeant d'un Dead Space, ici aucun malaise mais une expérience de pure fun.
Sous Prétexte que le X-Man dispose d'un puvoir de régénération, la moindre balle ou le plus petit coup de machette laisse sur son corps, et en temps réel, des traces spectaculaires: torse ouvert et côtes apparentes, chaire brûlée ou trouée, visage à moitié déchiqueté, on a fréquemment l'impression de diriger un mort-vivant.
En terme de jeu, la barre de vie de Wolverine se remplit très vite, à condition de ne pas tomber à zéro: ce serait le game over. L'autre pouvoir de Logan, c'est son sens animal, qui l'assimile à un bête sauvage. Concrètement, on passe à volonté en vue sensorielle, c'est à dire que les ennemis, les pièges et tous objets avec lesquels il est possible d'interagir sont mis en surbrillance.
Grâce à une très grande variété dans les combats, à un rythme soutenu et à de fréquentes phases de réflexion et de plateforme qui pigmentent la progression, X-Men Origins: Wolverine s'impose donc comme un très bon jeu d'action. Il est accessible, bien réalisé et fidèle au personnage de Marvel.
Chaudement recommandé!

Interdit aux - de 18 ans.






















La note :
8/10